Blason du Château de Salvert

Château de Salvert

Grand Saumur

Anjou

Val de Loire

France

Michel & Monica
Le Pelletier de Glatigny
+33 (0)6 15 12 03 11



Le plus sculpté de la région

Le château de Salvert, 2 chambres, 3 gîtes 4*, Anjou, France

 

Chambre au chateau et Location de charme, capacité: 26 personnes, dans 10 ha, pour vacances en famille, piscine, près des châteaux de la Loire et des vins de Loire

 

Le Château de Salvert été érigé, au XVI, XVIII et XIXème siècle.
Ce chef-d’œuvre néogothique mérite le détour.


Vous êtes accueillis comme des amis par les propriétaires Michel & Monica LE PELLETIER de GLATIGNY

Qui vous recevront dans

  • 2 chambres d’hôtes au Château
  • 3 gîtes ****, maisons indépendantes de 6 à 8 personnes

      Capacité totale, Château et gîtes : 26 pers

Tables d’hôtes

Grande piscine, ouverte en saison, à partager

La vie de Château dans la nature, le calme, et l’espace …

Les +++

  • En limite de forêt
  • Le plus proche voisin est à 300 m du Château
  • 3 Cottages et Château dans 10 ha de parc
  • Grande Piscine chauffable en saison sans supplément

Dans la famille depuis 700 ans

Histoire du Château de Salvert et de la famille, Anjou, France

Le château le plus sculpté de la région, Saumur, Châteaux de la Loire

 

Histoire du Château

Salvert, les terres et les bois sont restés dans la même famille depuis plus de 700 ans. La propriété est transmise par les femmes. Se succèdent : les Lejumeau de Kergaradec, les Leroux de Mazé puis de Salvert, et les Le Pelletier de Glatigny depuis 1862.

"Au XVI° siècle se dresse un logis seigneurial. Puis au XVIII°, par l’édification de l’aile est-ouest (aile droite), Salvert devient un château abritant de vrais salons, et des chambres confortables.
Pierre Petit, Charles de Savonnières, et Réné Lejumeau (Seigneur de Blou) se succèdent. Par Mariage, Salvert passe des Lejumeau aux Leroux de Mazé. Puis en 1846, Amélie Leroux épouse le Baron Louis Eugène Le Pelletier. Ce sont eux qui seront les auteurs d’un vaste projet dont la construction du château n’est que l’élément final. Quarante-trois actes notariés passés devant le seul notaire d’Allonnes entre 1846 et 1861 montrent la restructuration et la nouvelle gestion de la terre. En 1862, le Baron et la Baronne Le Pelletier de Glatigny font appel à l’architecte Saumurois Couët (1)" et également, selon la tradition orale de la famille, au célèbre architecte de la ville de Saumur Joly Leterme qui apportera son concours sous forme de conseil.

"Un projet d’envergure chemise l’ancien logis du XVI° et l’aile XVIII° en les complétant par des adjonctions hardies. Les deux châteaux accolés dans une disposition en équerre seront maintenus unis par une même ornementation de façades mais en style gothique cette fois, tant pour la modernisation des anciennes structures que pour les constructions complémentaires au bâti ancien. Les sculpteurs seront chargés de faire de ce château l’un des plus sculptés et des plus gothiques de toute la province. Et malgré un programme de sculptures chargé, malgré la profusion d’ajouts divers (que sont crêtes de faîtage, épis, fleurons, consoles, créneaux et choux en ronde-bosse), la coexistence des architectures du XVIII° et néogothique ne parviendra pas à être gommée totalement procurant à ce château un aspect surprenant par son foisonnement de sculptures, de cheminées, de tourelles qui percent les toits à combles brisés" (2)

La famille LE PELLETIER

Les « Le PELLETIER » sont une vieille famille d’artilleurs, de père en fils, au temps ou l’artillerie avait un statut indépendant de l’armée. En 1662, Michel Le Pelletier est nommé Garde Général de l’artillerie de France, dépendant du seul Grand Maître ; son portrait est au musée de Versailles (3). En 54 ans de service, il participe à 75 sièges , 11 batailles et plusieurs guerres. Ses deux fils furent chacun Lieutenants Généraux des armées du Roi, dont Laurent-Michel, 45 ans de service, qui participe à 29 sièges, 5 grandes batailles et plusieurs guerres. Deux autres lieutenants généraux suivront. Ils seront anoblis en 1703 par Louis XIV et confirmés en 1738 par Louis XV (4). Ils portent pour armoiries « d’azur à la face d’argent chargée d’un croissant de gueules accompagnée de trois étoiles d’or, deux en chef et une en pointe » et ont pour devise « Fidelis et audax » (fidèle et audacieux).

Salon vert

Pour la table d'hôtes et le petit déjeuner

Au XVIII° le Salon Vert (40m²) servait de fumoir et permettait de jouer au billard. Dans un décor de style Louis XVI, les panneaux de boiseries accueillent des toiles imprimées au XIX°, aux motifs de rinceaux de feuillages et d’oiseaux. Vous pouvez y admirer le portrait de la grand mère du propriétaire, Marie-Thérèse LE PELLETIER de GLATIGNY née Van den CORPUT.

Salon Blanc

Au XVIII° existait dans l'aile centrale une enfilade de salons. Au XIX° le propriétaire souhaite créer une vaste pièce de réception. Pour cela, il rassemble deux salons (en supprimant la cloison les séparant). Cette magnifique pièce du XIX° de 50m² abrite alors un décor de style Louis XV en bois sur les murs et en staff blanc au plafond.

"Les décors du plafond y sont magnifiques. Les tortils des angles et les frises pourront un jour être soulignés en remplaçant le blanc par des ors et les vides des grands cartouches par les chiffres ou armoiries de la famille Le Pelletier. Les tapisseries mécaniques encadrées dans des boiseries représentent des bouquets champêtres. Le mobilier néo-Louis XV d’origine, d’époque XIX°, aux mêmes motifs que les tapisseries occupe encore l’espace. Afin de protéger les tapisseries, cette pièce est volontairement concue pour ne pas recevoir directement les rayons du soleil. Cependant, quatre miroirs aux décors sculptés en bois de feuillage et de fleurs de lys ont été scellés pour capter la lumière de l’ouest." (2) 

Le propriétaire actuel a fait percer en partie haute la porte pleine pour apporter plus de lumière. Une cheminée en marbre blanc d’Italie sculpté aux décors de style Louis XV fait face à l’entrée du Salon Vert.

Le Salon blanc est souvent ouvert pour des concerts de piano.

 

(1) Célestin Port, Dictionnaire . T III p.466

(2) Extrait de Guy MASSIN LE GOFF, le néogothique civil en Anjou, Paris, 1999, 1550 p, thèse de doctorat, Conservateur, Conseil Général Maine et Loire

(3) Versailles, salle 165, n°4318.

(4) Archive Nationale, P2592, fol 31

Un parc de 10 ha

Le parc du Château de Salvert, Grand Saumur, Anjou

Vous pourrez découvrir devant le château une grotte artificielle et "une ancienne rivière anglaise"...

 

Vu de la grille d’entrée, caché par un gros tilleul et un chêne, le Château de Salvert, situé à 300 m, découvre petit à petit sa façade lorsque l’on approche par les deux allées tracées en forme d’ogive en 1863.

L’allée de gauche est ombragée par des bosquets et des cèdres bi-centenaires, celle de droite permet d’accéder aux trois gîtes.

Si vous arrivez par l’une ou l’autre des allées, vous pourrez découvrir devant le château une grotte artificielle et "une ancienne rivière anglaise" composée de sept bassins qui prennent naissance à l’est au pied d’une seconde grotte artificielle située dans la cour du gîte "La Brosse". Cette "rivière anglaise" chemine devant la cour d’honneur puis fait le tour du château pour mourir à l’ouest où l’eau servait à irriguer l’ancien jardin potager et le verger que l’on découvre sur le plan terrier de 1851.

Trois de ces bassins recueillent encore les eaux de pluie du château, les autres attendent d’être déterrés. Ils étaient alimentés en eau en 1863 par une éolienne de marque Bollée, restaurée et déplacée sur le rond point de la Ronde située à 4 km de Salvert près de la sortie Saumur de l’autoroute A 85.

On accédait à l’ancien potager par l’allée des tilleuls que vous pouvez toujours emprunter pour découvrir la piscine ou aller chercher à pieds vos croissants chez le boulanger.

L’espace libre très important entre la grille et le château permet aujourd’hui d’admirer le décollage de montgolfières.

Entre la grille et l’arrière du château, le parc s’étire sur 10 ha.

(Parc privé réservé à l'usage de la clientèle)

 

 

Réceptions, Château de Salvert, Grand Saumur, Anjou, France

 

Mariage, Cocktail, location parc du Château de Salvert, Saumur, Val de Loire

 

Pour toutes vos réceptions, mariage, cocktail, garden party, évènementiel, louer un cadre romantique, en plein air

Le Château de Salvert

En louant le parc du Château de Salvert, vous profitez d'un vaste espace, 10 ha, hébergement sur place dans 3 gîtes de 6, 8 et 8 pers.et 2 chambres d'hôtes pour une capacité totale de 26 personnes.

 

Vous pouvez louer un chapiteau par exemple chez  http://www.bfm-location.com

Spécialiste de la location de chapiteau, il vous apportera la meilleur solution pour votre projet au Château de Salvert.

Vous pouvez également louer chez BFM LOCATION, tables, chaises, toilettes, chauffages...

 

Je vous propose un excellent traiteur de Saumur, http://www.timmermantraiteur.com capable de vous organiser une réception jusqu'à 1000 personnes, il vous proposera une large gamme de délicieux menus. Philippe et Sylvie sont des amis, vous pouvez avoir une entière confiance.

 

Prix de la location du parc du Château de Salvert:  1200€

Prix comprenant: Parking privé, branchement pour eau et électricité du Chapiteau, éclairage du Château et du parc.

Pour un mariage, il est recommandé de privatiser le Château et les gîtes.

 

Disponibilité et réservation:

Michel LE PELLETIER

+33 (0)6 15 12 03 11

info@salvert.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les partenaires du Château de Salvert, Grand Saumur, Anjou, France

Hébergements amis Fleurs de Soleil dans le Val de Loire, près des Châteaux de la Loire  

 

La Grange - François AUBRON - 49600 GESTE

Les 3 Etangs - Martine DUCROS - 44320 SAINT VIAUD

L’Arche aux Oiseaux - Françoise VAILLY - 49260 VAUDELNAY

Château de la Chaussée - Christine DEON - 49650 BRAIN / ALLONNES

La Marronnière - Jean de la SELLE – 49125 CHEFFES / SARTHE

Chambres d’hôtes Magda – Magda TRICOIRE - 38 r du Manoir - 49280 LA SEGUIGNIERE

L’Angevine - Xavier CHENE – 49000 ANGERS

Logis Saint Aubin - Alix de LAGILLARDAIS - 1 r Sandre, Epiré 49170 SAVENNIERES

La Forcerie - Cecile CHATELET - Bourgneuf – 49520 CHATELAIS

La Gente Dame - Claudie BERNAY - 42 place du Marché 49260 MONTREUIL BELLAY

Les Caves - Mathieu Lelong  mathieuquentin.lelong@sfr.fr 49700 AMBILLOU CHATEAU

La Petite Taupinière - Yolande DELIVET - 49630 MAZE

Domaine de Joreau - Petra SCHEWE - La Croix de Joreau 49350 GENNES

La Cotinière – Christophe BOURCIER – Aligny 49320 GREZILLE

Le Rideau Miné – Serge BRIAND – 49220 THORIGNE D’ANJOU

La Trainelière – Soizic RIPOCHE YOU – 85590 LES EPESSES

Maury St Georges – Geneviève BAUMAL - 49700 ST GEORGES / LAYON

Bois de la Chaise – Madeleine LE SAUX – LesHortensias 85320 NOIRMOUTIER EN L’ILE